Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Statu quo pour les cadres

C’est le  « statu quo » pour les cadres. Selon une étude de l’Apec, les cadres recherchent avant tout la stabilité. Pas de départs en prévision pour les cadres au dernier trimestre 2014 : les indicateurs sont au rouge. En effet, les licenciements ou les départs négociés qui ne sont pas suivis d’un recrutement sont plus fréquents, la part des cadres ayant établi ce constat dans leur entreprise s’élevant à 27%, contre 20% en 2013. 33% des interrogés ont assisté à des départs avec recrutement en 2014, un chiffre qui est en baisse par rapport aux années précédentes (39% en 2012 et 44% en 2013).

 

Frustrated colleagues playing at conference call

 

 Des chiffres qui encouragent plutôt les cadres à consolider leur position en entreprise, plutôt que d’envisager de changer de poste ou d’entreprise. Peu de perspectives d’évolution chez les cadres : 48% ne prévoient pas d’évolution de leur niveau de rémunération pour les 12 prochains mois, et 38% des interrogés n’anticipent pas d’évolution dans leur carrière sur la même période. 55% des cadres envisagent de rester dans la même entreprise et au même poste au cours de l’année. Le manque de perspective d’évolution impacte sur la volonté des cadres à engager des démarches concernant leur carrière. Les cadres français sont moins nombreux à engager des démarches pour une VAE, (15% en 2014 contre 22% en 2013) ou à faire des bilans de compétences (31% en 2014 contre 39% en 2014).

 

Prendre du recul et profiter de la vie, telle est la stratégie personnelle de 49% des cadres, un chiffre en hausse de 10 points par rapport à l’année 2013. Cependant les démarches personnelles pour optimiser son profil professionnel comme enrichir son réseau professionnel, devenir irréprochable à son poste, ou encore soigner les relations avec ses collègues sont en diminution par rapport à 2013.

 

Méthodologie : étude réalisée sur un échantillon de 1055 cadres du secteur privé