Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

« Pause sieste » au travail

Si la sieste est intégrée dans le temps de travail au Japon, et de plus en plus au Etats-Unis, en France, la question pourrait commencer à se poser sérieusement. Une étude de Robert Half se plonge sur ce sujet pour le moins clivant en France.

Le manque de sommeil a des conséquences sur notre performance au travail. En effet, la fatigue au travail serait responsable de l’assoupissement au bureau. En effet, 19% des salariés s’endorment ou s’assoupissent durant leurs heures de travail.

horloge

Si la sieste a longtemps véhiculé au mieux une image de vacances et au pire celle de paresse, les perceptions sont en train d’évoluer. La prise de conscience des conséquences nocives de la fatigue sur nos performances professionnelles commence a touché nos DAF français. L’étude de Robert Half fait paraitre que 17% des Directeurs ou Responsables Administratifs et Financiers considèrent que la sieste serait une possibilité à envisager en entreprise. Une sieste ne dépassant pas 20 minutes est estimée comme acceptable par les DAF interrogés et pour 47% d’entre eux, elle serait même envisageable.

Cependant, 36% des DAF considèrent, plus traditionnellement, l’idée de la sieste au bureau comme une idée farfelue. Encore du chemin à faire pour intégrer la sieste au bureau dans nos mœurs …

Source : étude de Robert Half sur La sieste au travail

Méthodologie : l’enquête à été réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en France en décembre 2013 auprès de Directeurs ou Responsables (Administratifs et) Financiers.