Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Portrait de Consultant Meltis

Cléoline Pivonka, Chef de projet formation

 

Retrouvez Cléoline sur Linkedin : Cléoline Pivonka

 

 

  1. Votre meilleur souvenir professionnel ?

La création de A à Z d’une base de données sous Access. J’ai adoré créer, mettre en lien et en forme, améliorer et optimiser selon les remontées d’utilisateurs. Cela a été une fierté pour moi, une fois la base terminée et opérationnelle !

 

  1. Pourquoi Meltis ?

Pour moi c’était une vraie opportunité professionnelle qui se présentait assortie d’un vrai sentiment de valeurs et de façons de travailler semblables aux miennes.
J’ai adoré découvrir le matériel d’animation : des cubes, des briques de construction, de la mousse, des feutres, des gommettes…. Tout sauf du papier et des stylos !

 

  1. Si vous n’aviez pas été chef de projet, que feriez-vous aujourd’hui ? 

Institutrice, pour le partage et le lien précieux avec les enfants et leurs innocences.
Avec le recul, et maintenant que je vois comment se déroule des moments de classe, je me dis que la vie a bien fait de m’amener vers d’autres chemins ! Et j’admire toutes les personnes qui sont au quotidien avec autant d’enfants !

 

  1. Un manager ou leader inspirant ? 

Cela peut paraître sentimental : je vais dire mes grands-parents. Ils ont vécu la guerre, sont partis de rien, et ont réussi à créer une entreprise prospère à l’étranger. Je serai toujours admirative de leur parcours et de leur volonté de faire toujours plus.

 

  1. Qui aimeriez-vous être pour une journée et pourquoi ?

Un homme, n’importe lequel : juste pour vivre et éventuellement comprendre un autre point de vue, une autre vision de la vie, d’autres émotions, d’autres sensations !

 

  1. Votre motto ?

« Un pas après l’autre. »
« Les choses ne sont jamais faites par hasard. »

 

  1. Votre pêché mignon ?

Les burgers, sans aucune hésitation !

 

  1. Votre addiction digitale ?

Instagram : jamais pour partager mes photos mais toujours pour admirer le travail d’artistes et de tatoueurs.