Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Les retards à répétition au travail

Selon une étude de Careerbuilder France de janvier 2014, un dixième des salariés arrive régulièrement  en retard à son travail.

En effet, 10% des salariés avouent être en retard au moins une fois par mois. Certains d’entre eux sont même des retardataires récurrents : ils sont en effet 11% à déclarer être en retard au moins une fois par semaine.

MP900433147

Différentes causes sont à l’origine des retards, qu’ils soient occasionnels ou répétitifs. Les bouchons arrivent en tête parmi les causes citées, avec 33% des salariés qui déclarent être en retard à cause des embouteillages. Les pannes de réveil  et le manque de sommeil sont à l’origine de 25% des retards le matin. Retard de bus, ou panne de tram, les transports en communs sont responsables de 20% des retards. Une minorité de 13% déclarent être en retard parce qu’ils ont leurs enfants à  déposer à l’école le matin.

Ces retards sont tolérés par les employeurs, tant qu’ils gardent un caractère exceptionnel, selon Fréderic WOLDANSKI, Directeur Général de CarrerBuilder  France. Un retard est excusable, mais toutefois cela ne doit pas être répétitif, au risque d’amener l’employeur à engager des mesures disciplinaires. Un RH sur cinq déclare avoir déjà mis fin à un contrat pour cause de retards répétitifs.

Source : careerbuilder.fr

Méthodologie :

Une enquête nationale a été mise en ligne en Janvier 2014 sur un échantillon de 1000 salariés, provenant de tous secteurs et d’entreprises de différentes tailles.