Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Le management agile

 Avant de parler management agile définissons la notion d’agilité ? L’approche est née de la manière de concevoir l’élaboration des logiciels. Elle s’applique aujourd’hui au management de l’entreprise. L’agilité a été développée en premier lieu par le manifeste agile. Cet article vous propose également quelques clés pour développer l’agilité de son entreprise.

 

 Le management agile repose sur le Manifeste Agile

 Le Manifeste Agile propose 4 idées clés de l’agilité. C’est ce Manifeste qui met en avant les prémices du management agile, en premier lieu dévolu à la valorisation du développement des logiciels.

 1. Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils.

2. Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive.

3. La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle.

4. L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.

 

Plusieurs méthodes ont émergé de ce manifeste. Les deux principales reconnues par la pensée agile sont la méthode Scrum et la méthode XP.

La première est un « framework » de gestion de projet. L’Extreme programming (XP) se penche essentiellement sur la réalisation plutôt que sur la gestion du projet. Une troisième méthode ne se rattache pas directement au mouvement « officiel » de l’agilité mais contribue également à son développement : le Lean. Cette méthode japonaise prône la gestion « sans gaspillage ».

Pour que l’entreprise soit toujours plus agile, qu’elle s’adapte aux différents changements et qu’elle soit toujours plus réactive, elle doit répondre à quelques critères que voici.

 

Rendre le management plus agile : les 10 commandements de l’agilité

Pour rendre l’entreprise plus agile, le groupe Manpower propose 10 commandements

 

1. Surveillez !

La veille stratégique permet de repérer les problèmes au sein de l’entreprise elle-même avant qu’ils ne surgissent. La veille s’étend aussi sur l’environnement extérieur de l’entreprise, la concurrence, les nouveaux métiers. Tout l’écosystème est un terrain de recherche potentiel à surveiller.

 

2. Anticipez les besoins 

Une veille stratégique étendue permettra d’anticiper les besoins en termes de compétences ou de ressources. Analysez la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), prévoyez des formations.

 

3. Favorisez l’échange et la transparence

Les nouvelles technologies sont le meilleur moyen d’échanger rapidement (voire instantanément), de ne laisser personne sur la touche. Ainsi mobiliser les salariés autour d’un objectif commun. Le dialogue permet de laisser ses collaborateurs s’exprimer, donner leur avis, interférer dans la discussion et faire avancer le projet. L’entreprise agile mise sur l’intelligence collective.  

 

4. Le système d’évaluation sera collaboratif ou ne sera pas.

L’entreprise agile prône le collectif, elle mise essentiellement sur l’intelligence collective. Les nouvelles technologies, depuis l’avènement du web 2.0, permettent cet investissement.

 

5. Investissez sur le triptyque : stratégique, opérationnelle, interpersonnelle. Autrement dit : qui fait quoi ? Avec qui ? Comment ? Avec quels moyens ?

 

6. Prenez part aux parcours professionnels des salariés.

Reconnaître les projets professionnels des collaborateurs, c’est les prendre en considération. Il est essentiel d’avoir conscience des différentes mobilités à long ou à court terme dans l’entreprise, les reconversions, les mutations, les promotions. Être agile c’est prévoir.

 

7. Mutualisez les savoirs.

Toujours dans cet objectif d’utilisation de l’intelligence collective. MOOC, e-learning, nombreuses sont les plateformes de connaissances partagées.

 

8. Conduisez le changement avec pédagogie.

Pour cela, veillez à l’intégration tous les collaborateurs.

 

9. Reconnaissez vos talents.

Une entreprise performante (organisationnellement et financièrement) est une entreprise qui fédère ses employés. Une équipe qui perd en motivation fait perdre également de l’argent à son entreprise. La réciproque est vraie : une équipe valorisée contribue à la performance de l’entreprise.

 

10. Gérez votre temps.

Prenez le temps de dissocier le long du court terme, d’organiser un planning cohérent. Bref, prenez le temps pour ne plus en perdre !