Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

L’amitié au travail

Un sondage OpinionWay pour Tissot a été publié concernant les Français et l’amitié au travail.Friends

L’enquête révèle que pour 93 % des français, l’entreprise est un lieu où l’on se fait des amis parmi ses collègues. Une amitié peut se créer également à l’extérieur de l’entreprise, notamment avec des clients pour 65% des salariés et avec des fournisseurs pour 64% d’entre eux. Cependant, on note que seul 43% des salariés parviennent à être amis avec leurs supérieurs hiérarchiques.

Pour plus de 7 répondants sur 10 la situation la plus propice pour créer des liens d’amitié est la pause café/déjeuner et les événements en interne. 64% des interrogés estiment que sortir du cadre du travail est encore meilleur pour nouer des liens, tandis que 4 salariés sur 10 pensent que l’âge est le facteur qui favorise le plus l’amitié au travail.

Les éléments qui favorisent les liens d’amitié dans l’entreprise sont, pour plus de la moitié des répondants, le fait qu’une personne soit honnête mais aussi l’esprit de solidarité pour plus d’un tiers d’entre eux.  L’humour et la sympathie d’une personne sont cités ex aequo à 35% des répondants.

Pour 9 salariés sur 10, avoir des amis au travail est une bonne chose pour l’ambiance générale, faciliter les échanges, mais aussi pour le plaisir de venir au travail.

64% des répondants trouvent qu’à l’heure actuelle l’amitié au travail est de plus en plus utile et qu’elle est aussi plus facile à nouer pour 40% d’entre eux.

L’enquête s’est également penchée sur les réseaux sociaux personnels et a demandé aux salariés ce qu’ils feraient selon le type de relation entretenue. 63% d’entre eux accepteraient l’invitation d’un collègue sur Facebook contre 22% s’il s’agit d’un supérieur hiérarchique. Pour les réseaux sociaux professionnels, la moitié des salariés déclarent qu’ils accepteraient un collègue de travail contre un tiers pour un supérieur hiérarchique. 

Méthodologie

Echantillon de 1005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Echantillon interrogé en ligne en octobre 2013.

Source