Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

L’agilité et les nouvelles technologies

L’entreprise agile replace le facteur humain au centre de ses priorités managériales et cherche continuellement à s’adapter dans une société qui ne cesse d’évoluer. Il est donc nécessaire de savoir s’adapter aux nouvelles technologies qui ne cessent de modifier l’environnement de travail et le management. Ce sont d’ailleurs des thématiques telles que l’économie collaborative, le CRM, la big Data et les outils collaboratifs de formation et de discussion qui sont aujourd’hui au cœur des fonctionnements agiles.

 

L’agilité et l’économie collaborative

L’agilité et l’économie de partage ou économie collaborative reposent sur les mêmes fondamentaux :  la culture du changement, de l’innovation et la liberté des salariés ou des consommateurs.

Les salariés « libérés » sont par exemple réunis en de plus petits groupes de travail autonomes et multifonctionnels pour favoriser le partage et l’innovation. Cette façon de penser le travail ou l’économie, réinvente les modèles et les codes des organisations. L’entreprise s’adapte aux consommateurs qui changent leurs habitudes et leur façon de consommer. Parfois c’est elle-même qui propose ces nouvelles façons de consommer et d’interagir. Un community manager réactif, une application smartphone dédiée, un site Internet plus fonctionnel… l’agilité et la capacité d’adaptation des entreprises aux nouvelles attentes des consommateurs est primordiale.  Si le consommateur est plus « agile » pour payer moins, acheter mieux, se réunir, partager des avis, l’entreprise doit en effet être à-même de s’adapter à ce niveau d’agilité.

 

Big Data et CRM

Plusieurs technologies révolutionnent aujourd’hui les usages des entreprises du monde entier. Ce sont d’abord le Big Data / Smart Data et le Cloud Computing. Ces deux outils  promettent de nombreux avantages aux entreprises qui les mettront en place.

Le Big Data propose de riches bases de données, « pleines » d’informations organisées et qui délivre à l’entreprise des informations pour par exemple ultra-personnaliser une offre faite à un client par le biais d’une newsletter.

Le Cloud favorise quant à lui l’amélioration de l’agilité et de la productivité des entreprises qui les mettent en place tout en réduisant les coûts en permettant le partage de données, l’immédiateté, le stockage d’informations…

L’utilisation des CRM (Customer Relationship Management), soit la gestion de la relation client, est un outil largement répandu, source de grande valeur ajoutée et d’agilité depuis la troisième révolution industrielle et l’arrivée d’Internet. Les CRM ont rapidement suivi les bouleversements numériques dans la mouvance des Smart et Big Data. En accédant aujourd’hui à la mobilité, ils ne sont plus cantonnés à des postes fixes. Considéré comme un outil de pilotage, il concerne tous les pôles de l’entreprise et favorise un meilleur suivi des clients.

 

 Les outils de communication interne

D’autres outils technologiques ont également une place de choix dans ce système. La communication interne d’une entreprise agile se base sur les mêmes outils qu’une entreprise dite « classique ». En effet, elle prône les outils de communication traditionnels comme la newsletter interne, l’incontournable intranet ou plus basiquement l’affichage.

Les tchats d’entreprise ou réseaux sociaux d’entreprise ou encore Skype sont d’autant plus de moyens à mettre en avant pour une bonne fluidité de la communication. Ces systèmes sont complémentaires à l’intranet mais réservent aux conversations un aspect moins officiel et plus décontracté. Au-delà de la communication d’une information, ce type de service permet la mise en commun des idées, c’est-à-dire utiliser le collaboratif vers la performance.

Le collaboratif plus ou moins limité est souvent utile à la performance, en témoignent les nombreux outils de e-learning disponibles sur le web. Mooc, Cocc, Spoc, Sooc et autres acronymes souhaitent démocratiser l’accès à la formation sans pour autant remplacer le formateur.