Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

La formation : une « belle opportunité » pour 96% des candidats à l’embauche

Une étude* Opinionway / JoBaProximite.com fait le point sur les attentes des candidats au moment du recrutement et notamment sur leur désir de formation.

La formation plébiscitée 

Businessman

Si une entreprise leur proposait un métier qui leur correspond, 96% des sondés eux seraient prêts à se former à ce nouveau métier pour en acquérir les compétences. Toujours 96% des candidats verraient dans cette formation « une belle opportunité d’apprendre et de développer son potentiel », 94% seraient reconnaissants.

Une entreprise prête à former un salarié récemment recruté est perçue par 91% des candidats comme « une entreprise citoyenne qui contribue à la société dans laquelle elle évolue tout en créant de la valeur économique pour elle-même ».

Les résultats de l’étude nous montrent une forte motivation de la part des candidats qui voient dans la formation : un nouveau défi
, le moyen d’apprendre à nouveau (pour 54%), la possibilité d’exercer un métier plus intéressant (45%), la manière d’obtenir une meilleure rémunération (36%). Dans les raisons invoquées pour accéder à une nouvelle formation les sondés ont également évoqué : leur conviction d’avoir les capacités pour cette nouvelle formation (36%) et la possibilité de changer de secteur d’activité (27%).

Des compromis pour s’épanouir

Si la formation est donc plutôt perçue comme le plus d’une nouvelle embauche, les candidats sont toutefois prêts à réaliser des concessions pour un nouvel emploi épanouissant.

38% d’entre eux se déclarent prêts à faire des horaires décalés, 36% pourraient renoncer à des responsabilités et 32%  seraient même prêts à déménager. Du côté de la rémunération et des avantages, 27% seraient prêts à revoir leur salaire à la baisse et 23% à renoncer à des RTT ou des jours de congés.

Le travail idéal

On constate à travers cette étude que le salaire n’est pas la préoccupation la plus importante pour un nouvel emploi. Les sondés déclarent que leur travail doit être intéressant (96%), qu’ils doivent s’y sentir utile (95%) et qu’il doit être bien payé (90%). Autres critères : la proximité du domicile (80%), un travail dans lequel on puisse s’amuser (79%) et qui soit peu stressant (79%).

Pour 72% des candidats, le critère de représentation de l’entreprise idéale le plus important réside dans les valeurs de l’entreprise. Elles doivent lui correspondre. Suivent assez loin derrière le dynamisme de l’entreprise (43%), son histoire (43%), la taille de l’entreprise (21%) et enfin ses perspectives de croissance (20%).

Un recrutement traditionnel

Avant d’intégrer l’entreprise, les candidats ont des attentes vis-à-vis de celle-ci et de sa politique de recrutement. Ils aimeraient trouver plus facilement dans les offres d’emploi, des informations sur : la rémunération proposée (55%), une présentation de l’entreprise (25%), les moyens mis à leur disposition (25%) ainsi qu’une description de l’équipe déjà en place (20%).

Les sondés préfèrent à 92% candidater via un CV traditionnel et aimeraient être recrutés sur des critères de compétences (74%) et de potentiel (55%). Ils estiment leur parcours (32%), leur personnalité (29%),  et leurs diplômes (10%) moins important.

Si les offres d’emploi leur semblent suffisamment compréhensibles (79%), leur permettant de se faire une bonne idée du poste (66%), seuls 48% des candidats identifient facilement les valeurs de l’entreprise dans les annonces.

 

*Une étude Opinionway pour JoBaProximite.com sur un échantillon de 1015 personnes en rechercher active ou passive d’emploi extrait d’un échantillon représentatif d’actifs et d’étudiants de 18 ans et plus.