Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Formation : savoir écouter pour mieux communiquer

Savoir écouter et savoir poser les bonnes questions pour faire parler son interlocuteur sont deux aptitudes importantes dans la communication et dans les relations interpersonnelles.

La formation en « écoute active pour mieux communiquer » permet de prendre conscience de l’importance d’une écoute attentive dans le milieu professionnel (collaborateurs, supérieurs, clients…) et elle donne les outils et techniques pour maîtriser l’écoute active et le questionnement.

Les compétences clés pour savoir écouter et mieux communiquer sont :

  • Identifier ses points forts et ses axes d’amélioration en communication
  • Développer son écoute avec des outils concrets
  • Améliorer sa compréhension des contenus et des enjeux
  • Favoriser une relation de confiance avec son interlocuteur
  • Apaiser les tensions et les situations difficiles

Le travail d'apprentissage peut aborder les angles suivants :

1. Comprendre les mécanismes de l'écoute active, soit :

  • Déceler les clés d’une bonne communication
  • Découvrir les différents styles d’écoute
  • Reconnaître les niveaux de sens d’un discours
  • Différencier ce qui relève du ressenti, des opinions et faits
  • Identifier les enjeux de l’écoute active

2. S'approprier les outils de l'écoute active, c'est-à-dire :

  • Clarifier les objectifs et le cadre d’un entretien
  • Utiliser les techniques de questionnement
  • Relancer le développement du discours
  • Vérifier sa compréhension par la reformulation et la synthèse
  • Optimiser sa prise de note
  • Donner des étapes à un entretien

3. Observer le non verbal de la communication, c'est donc :

  • Distinguer ce qui est dit et la manière dont c'est dit : la congruence d’un message
  • Lire la gestuelle, les intonations de la voix, le regard, l’expression d’un visage
  • Reconnaître des émotions et les besoins qui s’y expriment
  • Identifier les canaux de communication privilégiés : le VAKOG

4. Gérer la relation avec l'interlocuteur, en d'autres termes :

  • Se synchroniser avec l’interlocuteur
  • Donner des signes de reconnaissances et un feed back approprié
  • Assumer ses propos en privilégiant le "Je"
  • Chercher des solutions positives
  • Gérer ses émotions, et celles de son interlocuteur
  • Rétablir l’esprit gagnant-gagnant par l’assertivité