Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Formation Manager Transverse

Manager transverse : manager sans autorité

 

La légitimité du manager transversal n’est pas clairement identifiable. Il doit donc relever plusieurs défis afin de mener à bien son projet :

  • Comment se positionner dans une organisation non hiérarchique ? Le manager transverse ne dispose pas d’une autorité hiérarchique formelle. C’est pourquoi il doit trouver une autre manière de s’affirmer en tant que leader éphémère d’un groupe.
  • Quelle posture de management adopter ? Doit-il adopter une attitude de proximité ou alors garder ses distances ?
  • Comment justifier les priorités du dossier géré face à ses interlocuteurs qui peuvent recevoir des informations contradictoires ? Quels objectifs fixer à des équipes impliquées dans différents projets sans cohérence ?
  • Comment intégrer au mieux les contraintes de temps, de coût, la demande, la qualité dans des environnements différents comme la gestion de clients internes ou externes ou encore une équipe hétéroclite ?
  • Comment coordonner des personnes ayant des expertises, donc des points de vue divergents sur des dossiers ? L’équipe est constituée de personnes aux profils très différents par leur culture ou leur fonction par exemple.

 

Le manager transversal ne dirige pas un projet, il gère des processus

 

Il existe trois problématiques différentes dans le domaine du management :

  • Le CONTENU (quoi ?) consiste à savoir qui fait quoi dans l’équipe (quel dossier, quel contenu, etc.).
  • Le PROCESSUS (comment ?) sert à connaitre les interactions entre les membres du groupe.
  • Le SENS (pourquoi ?) permet d’imputer les objectifs de l’entreprise sur du long terme.

 

Management hiérachique schéma

 

Les missions générant le contenu et le sens concernent le manager hiérarchique qui répond au concept du taylorisme.

Le manager transverse a quant à lui un rôle complexe qui se concentre autour de l’interaction entre les membres de son équipe constituée par compétences. Il agit en architecte. En amont de la construction du projet il doit penser les bases, les fondations et élaborer un plan précis de construction.

 

Un environnement managérial basé sur la dualité du compliqué et du complexe

 

Le manager transverse ne répond plus à un phénomène de causalité face à un problème rencontré. Il évolue en réalité dans le domaine du complexe.

En effet, puisqu’il fonde son management sur les interactions entre les membres de son équipe, il se soumet à la systémique donc aux relations intersubjectives. Il doit accepter de ne pas tout contrôler et de visualiser dans sa globalité le processus géré pour ne pas se focaliser sur un détail en omettant le reste du processus.

 

Le manager transversal, un shiva de l’entreprise

 

Pour mener à bien sa mission, le manager transverse doit adopter plusieurs casquettes. Il fait appel à 5 leviers appropriés à sa fonction.

Les 5 commandements du manager transverse

 

  • Le manager transverse est un chef d’équipe missionné pour atteindre collectivement un résultat. Il cherche à favoriser la coordination et la coopération. Il s’agit de communiquer avant tout sur le « sens» et les enjeux du dossier géré.
    Il doit trouver sa place et laisser les experts gérer le contenu. Il doit donc être capable de déléguer et accepter de ne pas tout contrôler.

 

  • Le manager transverse a une vision horizontale de l’entreprise. Il n’est pas seulement en charge d’une mission, il est manager.
    Il a la responsabilité de mobiliser des contributeurs dispersés. Il doit constituer une équipe avec des personnes n’ayant pas l’habitude de travailler ensemble, aux fonctions différentes.

 

  • Les collaborateurs ont besoin d’un cadre pour s’ajuster les uns aux autres. Pour ce faire, le manager transverse doit expliquer les règles de fonctionnement de l’équipe.
    Il doit connaitre ses interlocuteurs, être à leur écoute, savoir s’adapter et analyser les changements.
    Son rôle ne se borne pas à celui de gestionnaire de tâches, le manager transverse entretient la confiance et le moral de son équipe. Le cadre établit dans cette équipe éphémère forge un sentiment d’appartenance essentiel à la cohésion de groupe donc au projet.
    Aussi, en restant proche de son équipe, le manager transverse a conscience des problèmes dès leur émergence et peut ainsi les régler plus rapidement.

 

  • Le manager transverse doit faire comprendre clairement les objectifs du projet à ses collaborateurs pour construire ensemble sur les bases d’objectifs partagés. Ne pas avoir un objectif précis à atteindre est un frein à la mise en route d’un contributeur.
    Le manager doit veiller à mettre à disposition de chaque contributeur du projet une information pertinente, précise et régulière. Il ne doit pas laisser ses collaborateurs dans la solitude. Les relations intersubjectives ne s’entretiennent pas uniquement par e-mails.

 

  • Le manager transverse doit développer son influence en réseau. Il doit trouver les sponsors, se rapprocher des décideurs qui pourront mettre la pression, recadrer ou re-prioriser les équipes.

 

Le manager transverse se pose de nombreuses questions dans une organisation matricielle. Nos formations proposent des solutions adaptées à chaque profil. Meltis met à disposition de ses clients des  outils comportementaux et organisationnels nécessaires pour entretenir les relations interpersonnelles avec les collaborateurs afin de gérer en premier lieu le projet et court-circuiter les crises.

 

 Nos formations management transversal :