Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Formation assertivité : comment développer un comportement assertif ?

Face à une situation conflictuelle, où les intérêts et points de vue divergent, il faut parfois faire preuve d’assertivité pour atteindre ses objectifs,  à moins d’être naturellement en position de force.

 

comment se former à l'assertivité

Lors de confrontations,  on recense quatre principales attitudes pour faire face à autrui. L’attitude de fuite, qui consiste, comme son nomme l’indique, à fuir la situation de confrontation, soit en acceptant sans compromis, soit en refusant sans justification. Cette attitude témoigne souvent d’un manque de confiance.  A l’opposé, l’attitude d’attaque vise à s’imposer en dévalorisant l’autre, en prenant une posture agressive (ou en étant sur la défensive).  D’autres optent pour une réaction de fermeture plus déguisée, cherchant à parvenir à leurs fins de manière  plus subtile et sournoise, et en usant des procédés tels que le chantage. Il s’agit de l’attitude de manipulation. Enfin, l’attitude assertive vise elle à affirmer sa position tout en restant ouvert aux arguments de l’autre, c’est le dosage idéal entre fermeté et compréhension.

 

L’assertivité est donc l’attitude qui  vous conférera le plus de professionnalisme : vous renvoyez à votre interlocuteur un message de compréhension, d’objectivité, et de détermination à régler les choses intelligemment.

 

Adopter une attitude assertive, c’est renforcer vos chances d’obtenir gain de cause, en se faisant comprendre de votre interlocuteur et en favorisant son adhésion, plutôt que sa soumission. C’est également développer votre charisme, dans l’objectif de faciliter vos demandes et la défense de vos intérêts. En d’autres termes, c’est la technique « passe partout »  pour régler une situation délicate, en préservant vos relations avec autrui au passage.

Pour faire preuve d’assertivité, il y a quelques techniques de communication à travailler.

 

Businessman Wearing Cape

  • Favorisez l’écoute active : savoir écouter est primordial pour communiquer efficacement. La distorsion entre le message que souhaite exprimer votre interlocuteur, et ce que vous comprenez peut engendrer des quiproquos. Pour vous assurez de bien comprendre votre interlocuteur, assurez-vous de reformuler ce que vous avez compris de sa demande, pour confirmation. N’hésitez pas à poser des questions pour éclaircir les points obscurs, et être bien certain de saisir la requête de votre interlocuteur. Vous pourrez ainsi répondre de manière plus adéquate.

 

  • Gardez votre sang froid et évitez d’agir pas sur le coup de l’émotion. Réagir à chaud, sur le coup de l’impulsivité a souvent des conséquences défavorables : les émotions viennent altérer votre raisonnement et vos jugements. Vous êtes ainsi en proie à la perte d’objectivité, et l’emportement. Recadrez-vous en pensant que vous défendez une cause, et non votre personne. Pour rester convaincant, restez de marbre, en gardant bien en tête vos objectifs et en voyant la confrontation comme une étape nécessaire de leur réalisation.

 

  • Dans vos justifications, essayez de bien rester factuel, et non de partir sur des concepts et théories déconnectées du réel. Prenez des exemples concrets, tirés d’expériences vécues ou d’évènements auxquels vous avez assistez.  Le poids de vos arguments en sera renforcé et vous gagnerez en objectivité aux yeux de votre interlocuteur. Cela vous permet de toucher votre interlocuteur sur le fond du problème directement, en le sensibilisant à l’état actuel de la situation.

 

  • Toujours dans l’esprit de conserver votre objectivité, efforcez-vous de faire le distinguo entre la personne et sa demande. Le but est d’atteindre vos objectifs et non de régler vos comptes personnels. Dans cette perspective, écoutez la demande de votre interlocuteur avec neutralité, et répondez par des arguments de raison. Renvoyez systématiquement votre interlocuteur à sa propre objectivité sur le sujet concerné, en gardant bien en tête le fil de votre argumentation. Vous éviterez ainsi de rentrer dans un conflit personnel insoluble, et aurez plus de chances de parvenir à un consensus.

 

Un comportement assertif, c’est avant tout savoir faire preuve d’honnêteté envers autrui, et surtout envers soi-même. Faire preuve d’assertivité est difficilement compatible avec la mauvaise foi. Ainsi optez pour un comportement positif et choisissez l’assertivité!