Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Et vous, vous arrivez à travailler dans le bruit?

Selon une étude réalisée par l’INRS, il a été établi que le bruit en open-space dérange peu. Un fond sonore uniforme perturberait bien moins que des voix intelligibles en fond sonore.

Voilà des conclusions pour le moins inattendues.  Les bureaux ouverts, souvent critiqués pour le brouhaha  constant qui y règne, constituent en réalité un environnement bien moins défavorable au travail que l’on pense. Les cas où le bruit est le plus perturbant est celui où quelques voix percent de manière intelligible de temps en temps.

Man Holding Loudspeaker

L’étude à démontrer que seul 37% des gens sont perturbés par le bruit en situation de mémorisation. Pour les 63% autres restant, le bruit n’a aucun impact sur leur concentration. Cependant les personnes qui sont perturbées par le bruit le sont fortement. Les troubles occasionnés par le bruit les empêchent de se concentrer et de mémoriser leurs tâches.

 Les expériences ont démontré que, dans des conditions semblables au travail en open-space,  60% des personnes restent insensibles au bruit, et sont capables d’effectuer leurs  tâches de mémorisation, alors que 40% des personnes présentent de fortes difficultés à se concentrer avec un bruit de fond ambiant et uniforme.

Cependant, lorsqu’on change de tâche et qu’il s’agit d’effectuer une correction grammaticale, la tendance s’inverse : 60% des personnes sont affectées par le bruit, l’effet étant une baisse de 20% de leur performance.  Le bruit aurait donc un effet différent selon la tâche à effectuée, et le type de personne.

Source : étude de l’INRS – L’étude objective et subjective de la gêne sonore dans les bureaux

Méthodologie : l’étude à été mené sur 56 sujets  au cours en 2012