Side Menu

 

icone-twitter     icone-facebook     icone-google+     icone-linkedin

 

Comment s’affirmer et argumenter pour convaincre?

Dans le contexte professionnel, s’affirmer peut être une affaire plus ou moins délicate. Peur de froisser ses collaborateurs, peur de l’échec dans sa requête, angoisse de se retrouver face à ses supérieurs, fond de sentiment d’illégitimité… Nombreux sont les obstacles psychologiques qui nous empêchent de nous affirmer dans le monde parfois hostile du travail.

 

Cependant, savoir s’affirmer dans le monde professionnel peut vous ouvrir un nouveau champ de possibilités. Outre le respect de vos collègues, vous pourrez bénéficier des avantages à peser plus de poids dans les décisions collectives, et apprécierez d’être plus reconnu par vos pairs.

 

s'affirmer pour convaincre

 Avoir du charisme et de la prestance aide certainement à convaincre, mais le fond de votre discours est également essentiel. Si vous souhaitez gagner rapidement en affirmation de soi, renforcer votre discours peut être votre chemin de traverse. Apprenez à être plus convaincant en développant une véritable stratégie d’argumentation : une argumentation solide soulignera votre sérieux ainsi que le bien fondé de vos propos du point de vue de vos collaborateurs. Ils seront ainsi plus enclins à vous suivre.

 

Après avoir défini clairement vos objectifs, les étapes à suivre pour parvenir à convaincre vos collaborateurs sont les suivantes :

 

  1. Etablissez le constat de la situation

 

Pour commencer, gagnez l’intérêt de votre interlocuteur en vous basant sur un descriptif de la situation actuelle, sur des faits concrets. Les gens sont davantage réceptifs aux discours partant d’une observation neutre : « Qu’est-il arrivé ? Comment est-ce arrivé… ? ». En établissant le constat factuel de la situation, vous donnez en fait à votre interlocuteur un point de ralliement. Il ne peut en effet nier des faits réels, et sera d’accord avec vous au moins jusque là. Il sera par la suite plus ouvert à la suite de votre argumentation. Cet atout est loin d’être négligeable pour convaincre votre interlocuteur…

 

  1. Faites votre recommandation

 

Après avoir établi votre constat de la situation et capté l’attention de votre interlocuteur, poursuivez en préconisant votre solution. Faites une recommandation pour améliorer, voire résoudre la situation. Votre solution doit sembler réalisable. Votre interlocuteur attendra de vous une solution aussi concrète et juste que votre précédente description de la situation. Il est donc important que votre solution soit adaptée et réalisable. Mettez en avant ces deux caractéristiques de votre solution, et serez ainsi plus convaincant.

 

s'affirmer pour convaincre

  1. Développez votre argumentation

 

Vous avez donné l’idée de votre solution, expliquez maintenant pourquoi c’est la meilleure possible. L’heure est donc à l’argumentation à proprement parler. Cependant, ne vous contentez pas d’égrainer vos arguments un à un, mais essayez de suivre une démarche explicative. Démontrez en quoi votre solution est avantageuse, votre interlocuteur doit comprendre vos arguments. En expliquant les bases de votre solution, vous sollicitez les capacités intellectuelles de votre interlocuteur, et l’incluez ainsi subtilement dans votre démarche. Les gens ont tendance à adhérer plus facilement à des concepts dont ils comprennent l’utilité.

 

  1. Dévoiler le plan d’action

 

Une fois avoir expliqué vos arguments, passez à la seconde et dernière phase de votre argumentation : expliquez le déroulé de votre plan d’action. Cette étape a un double intérêt pour vous : vous démontrez que vous avez pensé à la réalisation de votre solution en détails, et vous projetez votre interlocuteur dans votre scénario. Votre but est que votre interlocuteur soit rassuré par la faisabilité de votre solution. Il est donc nécessaire que vous vous soyez au préalable projeté vous-même dans la réalisation de votre solution, pour réajuster les éventuels flottements de concrétisation. Pensez à finir sur une note positive, il est important de quitter votre interlocuteur dans un bon état d’esprit.

 

En suivant ce processus, vous augmentez sensiblement vos chances de convaincre par la force votre discours. En résumé, restez bien factuel, et précis pour doper votre stratégie d’argumentation. Le contenu de votre argumentation s’en trouvera ainsi optimisé, et votre force de conviction en sera démultipliée.